Mon mari, mes enfants, mon régime : Comment gérer ?

Mon mari, mes enfants, mon régime : Comment gérer ?

Cette question on se la pose souvent, c’est toujours plus simple de perdre du poids lorsque l’on est seule car pour ne pas succomber à la tentation il suffit de ne pas la laisser entrer chez soi. Alors le jour où on est super motivée on fait ses courses et on achète des radis et des fruits pour remplacer les charcuteries et biscuits aux chocolats. Mais comment priver son enfant du goûter tend attendu à la sortie de l’école ? Et comment faire comprendre à toute la tribu que désormais il y aura des légumes verts à chaque repas alors qu’ils en deviennent vert rien que d’y penser ? Et j’ai peut être envie aussi de me muscler les fesses et d’avoir un corps de déesse ! Voici mes recommandations ….

Pour cela il vous faudra faire preuve de stratégie, d’organisation, de ruse et d’imagination. Mais si vous êtes maman vous avez probablement déjà acquis ces qualités. Au début ça vous prendra un peu de temps. Comme à chaque fois que l’on change ses habitudes il faut un temps de réflexion et d’adaptation avant que cela ne deviennent des automatismes mais heureusement vous avez face à vous quatre alliés : nous (I love my popotin et toutes les autres mamans dans votre situation), les magasines féminins, les légumes surgelés et en conserves.

 

1. Des biscuits oui mais pas n’importe lesquels

Lorsque vous hésitez entre différents biscuits lisez l’étiquette, pas pour comparer les calories mais les graisses ( – de 20 g pour 100 g en temps normal, et moins de 10 g pour 100 g en période d’amincissement) et sucres (moins de 15 g pour 100 g). Prêtez une attention particulière aux graisses saturées (- de 5 g pour 100 g) et évitez autant que possible les sucres ajoutés. Penser à lire une étiquette est un atout pour votre santé mais aussi pour votre porte monnaie car les biscuits dits diététiques ne remplissent pas forcément ces caractéristiques (mêmes s’ils peuvent avoir d’autres avantages) et sont pourtant plus chers que les autres. Alors avant de les acheter interrogez vous sur vos besoins réels.

 

2. Une pizza pour tous

Pour votre mari ce sera une cannibale, pour les enfants une hawaïenne et pour vous une végétarienne…. Alors soit vous achetez 3 pizzas vous ne finissez pas ou vous forcez à finir mais dans tous les cas vous aurez manger plus qu’à votre faim, soit vous alternez un jour ce sont les enfants qui choisissent, la prochaine fois ce sera votre mari et vous en âme charitable que vous êtes vous passez votre tour….

La solution est de customiser votre pizza. Achetez au super marché une pizza végétarienne. Pour la choisir tenez comptes des indications ci-dessus (graisse, sucre) mais regardez aussi les fibres et les protéines et choisissez celles qui en a le plus. Prédécoupez là en autant de part que de personnes. Pour votre mari rajoutez un peu de viande hachée, pour une hawaïenne des rondelles d’ananas (au sirop par exemple) que vous finirez au dessert. Une quatre fromage ? pas de problème, ils n’ont qu’à choisir leurs fromage préférés. Et pour vous ?

Pourquoi ne pas agrémenter votre part de rondelles d’aubergine grillée, de quelques lamelles de poivrons ou pourquoi pas d’asperges vertes ? Autant de légumes tous prêts que vous trouverez au rayon surgelé.

 

3. Surgelés et conserves, mon atout temps

Adapter une alimentation équilibrée dit légumes or ceux –ci nécessitent un certains temps de préparation. On pense souvent qu’il n’y a que les légumes frais qui sont dignes d’être consommés mais ce n’est pas vrai du tout. Les légumes surgelés conservent une qualité nutritionnelle identique aux légumes frais. La qualité nutritionnelle des légumes en conserve sera légèrement moindre car ils ont déjà été cuits. Mais c’est négligeable. En revanche préféré les conserves aux bocaux car les vitamines ont tendances à s’amoindrir à la lumière et vérifier toujours qu’il n’y ait pas eu d’ajout de sucre, sel où autre. Que ce soit en conserve ou surgelé choisissez les toujours au naturel : non préparés et sans ajouts. Ils permettent de manger des légumes de n’importe quelle saison n’importe quand pour un prix inférieur et une meilleure qualité que si vous achetiez des légumes sois disant frais mais hors saison.

Les légumes surgelés sont idéals pour préparez des woks, faire des soupes et la cuisson vapeur. Les légumes en conserves sont les rapides d’utilisation. Ayant déjà été cuits ils sont parfaits pour ceux qui n’aiment pas les légumes parce que ça croque. Vous pouvez aussi les utiliser pour vous préparer une salade en 2 min, il suffit juste de bien rincer. Grâce aux conserves vous allez enfin pouvoir découvrir les légumes secs qui doivent aussi faire parti de notre alimentation. Haricots rouges ou blancs, pois chiche ou lentilles, plus besoin de faire tremper des heures auparavant… alors n’hésitez pas à leur faire découvrir de nouvelles saveur. Les légumes frais pour tout ce qui est crudités, tian et autres gratins, ainsi que la cuisson vapeur. Attention ne choisissez que des légumes de saisons.

 

4. Ketchup mayo et cie

Si vous avez déjà fait de la mayonnaise dans votre vie, vous savez que c’est à bannir mais contrairement au préjugé le ketchup est nettement meilleur qu’il n’y parait. Chez certaines grandes marques on y trouve jusqu’à plus de 95% de tomate. Bien sûr il s’agit là d’une alternative aux autres sauces et pas d’un « légume de substitution ».

Pour les wok et salade de crudités il y a la sauce japonaise. En version sucré elle aidera les récalcitrants à faire connaissances avec ces nouveaux légumes. En version salé vous pourrez en profiter sans complexe. Proposer donc les assaisonnements séparés, afin de pouvoir doser comme vous le souhaitez.

Mayonnaise allégée recette : yaourt nature ou fromage blanc + le jaune d’un œuf dur + une cuillère à café de moutarde et une d’huile, un peu de vinaigre, sel poivre. Mélangez le tout et rectifiez l’assaisonnement (idéal pour accompagner vos crevettes).

 

5. Une assiette équilibrée

Vous avez fini votre assiette et alors que tout le monde se ressert vous tentez de résister à l’appel de ce délicieux plat qui vous fait de l’œil…. Au lieu d’apporter les casseroles, les poêles, etc. sur la table préparer les assiettes en cuisine et dosez les proportions en fonction de chacun. Mais n’oubliez pas les légumes doivent être la base et non pas l’accompagnement. Aucune exception ne vous sera accordée. Pour le reste de votre tribu opérez le changement en douceur. En augmentant progressivement la dose de légumes.

Assiette type :

La moitié en légumes, ¼ en produits céréaliers et légumineuses (soit 100g cuits ou 30g cru ou environ 3 cuillère à soupe), ¼ de protéines.

Des spaghettis à la bolognaise. Faites les vous-même c’est simple et rapide. Pendant que les pâtes cuisent, faîtes fondre des rondelles d’oignon (existe aussi en surgelé, finit les gros chagrin parce qu’on doit encore faire à manger…) dans une cuillère à soupe d’huile d’olive puis ajouter de la viande hachée (par exemple un steak haché que vous dépiautez). Choisissez de la viande à 5% de matière grasse car au delà la graisse fondra à la cuisson il y aura donc moins de viande dans votre assiette mais plus de graisse sur vos hanches ou du cholestérol pour votre mari. Ajouter une boîte de tomates concassée et toutes les herbes, épices, etc. que vous souhaitez. Éventuellement une cuillère à soupe de crème fraîche allégée pour épaissir la sauce. Quand les pâtes sont cuites et égouttées remettez-les sur le feu dans la casserole, versez la sauce et laisser cuire quelques instants sans cesser de mélanger pour bien homogénéiser le tout.

 

6. La technique du camouflage

Cette technique consiste à intégrer des légumes sans en avoir l’air dans vos plats, en jouant sur les formes et les couleurs. Bien sûr vous pouvez être honnête et prévenir qu’à tel ou tel repas ils mangeront tel ou tel légumes. Le choux fleur : lorsqu’il est cuit, vous pouvez l’intégrer à vos gratins type hachi-parmentier ou en faire une purée que vous mélangerez à votre purée de pomme de terre habituelle. On trouve de plus en plus de burger ou le pain est remplacez par des galettes de choux fleur. Cru, vous pouvez le passer au mixeur afin de le réduire en miettes. Le résultat est comparable à de la semoule ou a du riz. Alors pourquoi ne pas l’utiliser pour remplacer une partie de la semoule de votre taboulet ou alors le faire légèrement poêler dans un peu d’huile d’olive avant de le mélanger dans votre riz ?

Les frites : de même que dans notre article sur les pâtes nous avons vu les tagliatelles de légumes pourquoi ne pas expérimenter des frites de légumes à mélanger aux frites classiques ? Dans tous les cas n’oubliez pas qu’il existe désormais des appareils qui imitent la friture mais sans ajout d’huile (ou si peu) ou que les frites au four sont aussi très bonnes et sans cellulite…

Le navet : couper en tranches fines entre les pommes de terre d’un gratin dauphinois. Les asperges : vertes et en bocal elles seront de la même consistance que les haricots verts. La béchamel : une sauce pour tous vos légumes, gratins, poissons, viande …. Remplacez une moitié de la farine par de la maïzena et faite comme pour une béchamel classique mais sans beurre. Jouez des aromates pour donner du goût ou autorisez vous un fromage frais à faire fondre dedans.

 

7. Les soupes et bouillons

Tous les légumes passent à la soupe et rares sont les gens qui n’aiment pas ça. L’avantage si vous faîtes votre soupe vous-même c’est que vous n’y mettrez pas de pomme de terre et que vous pourrez y mettre tous les restes de légumes de la semaine. Lorsque vous la faîtes prévoyez toujours plus d’eau que nécessaire afin de préparer des bouillons. Faîtes bouillir l’eau qui reste car elle est pleine de minéraux et ajouter une poignée de vermicelles par personne puis en fin de cuisson 1 œufs par personne. En 3 minutes c’est prêt. Vous pouvez aussi tout simplement garder ce jus pour y faire cuire vos pâtes car elles seront ainsi enrichies de plein de vitamines. Ou alors, moins agréable, pour vous, après une séance de sport un verre de bouillon de légumes permet de refaire le plein de minéraux partis avec la transpiration.

 

8. L’omelette

1o œufs complet pour 2 ou 3 blancs. Autant de volume, plus de protéines moins de lipides.

 

9. Des compotes minutes

Un fruit coupé en morceau, une cuillère à café de miel et une minute au four à micro-onde. A manger tel quel ou à mettre dans des yaourts natures pour en faire de véritables yaourts aux fruits.

 

10. Je prends mon temps et pense à la suite

Les assiettes sont prêtes, vous avez une entrée (un peu de soupe), un plat (bien équilibré) et un délicieux dessert qui vous attend alors il ne reste qu’un problème : la tentation. Ne pas se resservir ni retourner à la cuisine alors qu’ils le feront où que votre assiette est déjà vide et pas la leur… Si vous avez encore faim dîtes vous que c’est normal et qu’il y a encore un dessert et en attendant buvez de l’eau pour occupez de la place dans votre estomac. L’impression de satiété vient au bout de 20 minutes, alors mangez lentement. Mastiquez bien, posez votre fourchette entre chaque bouchée et attendez quelques secondes avant de la reprendre. N’hésitez pas à faire la discussion pour penser à autre chose et faire passer le temps.

Maintenant à vous de jouer ! Et n’hésitez pas à partager vos ruses de sioux avec nous afin d’en faire bénéficier les autres mamans.

 

découvrir les prestations de notre institut I Love My Popotin

Pour m’écrire : laura.coach.nutrition@gmail.com

[elfsight_instagram_feed id= »9″]

88
2 thoughts on “Mon mari, mes enfants, mon régime : Comment gérer ?”
  • Anne

    C’est vrai qu’on a eu tous besoin de bien planifier notre programme. Merci pour tous ces conseils que je vais certainement essayer de les appliquer à la lettre.

    • Salma

      Merci beaucoup, oui le mieux c’est d’avoir un planning et de s’y tenir ! courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.